Abonnez-vous pour recevoir les courriels de la Paroisse

S'abonner

Recevez les courriels de mise à jour de la Paroisse ainsi que l'homélie de l'abbé Yves Mayer à chaque semaine
Indiquez votre nom et votre adresse de courriel puis appuyez sur "S'abonner"

S'incrire à une messe

  • image

Comment donner?

  • Comment donner?

Homélie de la semaine

Dimanche de la Sainte Trinité: 7 juin 2020

Pour lire l'Évangile

https://www.prionseneglise.fr/textes-du-jour/evangile/2020-06-07

HOMÉLIE DU DIMANCHE DE LA SAINTE TRINITÉ 

Pour susciter un mouvement de dénonciation de l’esprit de domination et de supériorité: pour faire entendre, à travers le monde entier, ou presque, l’indignation devant l’oppression, le manque de respect et d’humanité dont les humains sont capables, il n’aura fallu que d’une phrase: “I can’t breathe !” ... et de la mort absurde de cet homme inconnu de nous tous, mais dont la figure était celle de tant d’hommes, de femmes et d’enfants injustement traités à travers le monde.
 
 
“I can’t breathe !”. Un policier, un agent de la paix l’empêchait de respirer ! Et il est mort de n’avoir pas pu remplir ses poumons de l’air frais qui fait vivre. Où était Dieu en cet après-midi de juin pour George Floyd si ceux qui étaient là pour assurer sa sécurité étaient devenus ses assassins ? 
 
Il faut beaucoup de foi pour croire qu’il est présent. Mais dans le fond, c’est d’amour dont nous avons besoin pour croire ...  Il faut une confiance enracinée dans la promesse de ce Dieu qui est venu parmi nous. Moïse a dit à Dieu: “Daigne marcher au milieu de nous.” Ce “nous”, c’était le peuple hébreu qui venait juste de renier Dieu en se faisant une idole. Avec cette prière de Moïse, nous avons encore chaud dans l’oreille cette invitation des disciples d’Emmaüs à Jésus ressuscité: “Reste avec nous, déjà le jour baisse et la nuit est toute proche.” Dieu avait promis sa présence... réalisée au-delà de toute espérance en son Fils, Jésus.
 
Oui, dans nos ténèbres, nous appelons une présence. Et nous voulons croire qu’il est là, ce Dieu à qui Moïse demande d’accompagner son peuple. "Marche avec nous, Seigneur, enseigne-nous tes chemins". Il est là, le Fils de Dieu, envoyé, “non pas pour juger le monde, mais pour que par lui, le monde soit sauvé”. Dieu ne saurait se substituer à nos dominations, nos sentiments de supériorité, nos égoïsmes.... il prendra toujours le chemin de la douleur, de la prière, de l’espérance pour aimer et construire avec nous, ce que l’Esprit nous inspirera de faire. Jésus ressuscité, Jésus vivant !
 
Et nous avons vu des choses étonnantes. Ce policier blanc, enlevant sa casquette (signe d'autorité) et fléchissant le genou avec les manifestants... Quel beau geste de communion, de sympathie, d'humanité ! L'esprit de Dieu était là. Autre fait nouveau: des politiciens qui avouent enfin que nos systèmes favorisent la discrimination, l'exclusion et le racisme. Serait-ce un des bénéfices de METOO qui nous a conduit à dire les choses comme elles sont ? Peut-être que la pandémie y est pour quelque chose.... confinés, nous avons peut-être écouté davantage nos coeurs et leurs besoins véritables. Nous y avons peut-être entendu la voix de Dieu qui nous parle dans le silence.
 
 
Dimanche de la Sainte Trinité 2020. Dimanche de la présence de Dieu qui veut entrer en communion avec nous. Dimanche qui peut nous donner, à tous et à toutes, l’occasion de changer notre monde pour qu'il ressemble davantage au projet de Dieu pour l’humanité. Un monde juste, égalitaire, soucieux des petits et ... prêt à se construire sur le pardon. 
Yves, ptre
Nike SF-AF1