Abonnez-vous pour recevoir les courriels de la Paroisse

S'abonner

Recevez les courriels de mise à jour de la Paroisse ainsi que l'homélie de l'abbé Yves Mayer à chaque semaine
Indiquez votre nom et votre adresse de courriel puis appuyez sur "S'abonner"

Comment donner?

  • Comment donner?

Homélie de la semaine

2e Dimanche de Pâques: 19 avril 2020

Pour lire l'Évangile

https://www.prionseneglise.fr/textes-du-jour/evangile/2020-04-19

Pâques  - 2 -  

Voici le jour que fit le Seigneur, qu’il soit pour nous jour de fête et de joie !
 
Voilà la proclamation du psaume d’aujourd’hui. Fête et Joie ! Fête et Joie d’accueillir la vie de Jésus ressuscité en chacun de nos coeurs... Pâques, c’est la fête de tous nos dimanches. “Le soir venu, en ce premier jour de la semaine, (...) Jésus vint, et il était là au milieu d’eux”. En ce premier dimanche, Jésus est relevé d’entre les morts et vient rejoindre ses disciples. Premier rassemblement, première Église à laquelle Jésus vient se joindre. “La paix soit avec vous !” leur dit-il. Et cette paix inonde de joie les disciples rassemblés. Forte de l’Esprit Saint, l’Église est née ce jour-là !
 
En ce dimanche, 19 avril, c’est à nous tous que Jésus redit cette parole aujourd’hui: “La paix soit avec vous !” .... vous la famille Labelle, dans votre salon... vous le couple Ferland; vous la famille Doyon avec votre cher fils et le chien bien gentiment couché près de vous; vous la famille  Bekey Kingue avec vos 4 enfants...; vous la famille Morin avec vos deux grandes adolescentes.... vous tous et toutes qui suivez seuls ou avec un ami cette célébration sur YouTube. La paix de Jésus vous rejoint, ce matin, dans cette communion qu’on appelle l’Église. C’est tout à la fois un mystère et une confiance. 
 
Prenons conscience de ces dizaines de connections qui se rejoignent et qui forment sur internet le corps du Christ ressuscité.
 
Jésus nous donne sa paix et sa joie pour nous sortir de la morosité, de la peur, du scepticisme. Sa paix et sa joie cherchent constamment un chemin pour entrer dans nos coeurs .... ces coeurs meurtris, ces coeurs angoissés, ces coeurs alourdis par des déceptions, des deuils, des échecs. En venant à notre rencontre, la première chose que Jésus désire pour nous .... c’est qu’on puisse accueillir sa paix et sa joie. Lui ouvrirons-nous notre coeur ?
 
Mais on est bien souvent les jumeaux de Thomas. Comme lui, on ne se considère pas si naïf que ça, quand même. Comme s’il s’agissait de dire “Alléluia” pour que le monde aille bien ! 
 
Mais voyez comme Jésus aime Thomas malgré sa tiédeur. Il vient à lui sans le juger, sans lui faire de reproches. Puisqu’il n’a pas cru ce que ses amis lui ont dit, ce que ses oreilles ont entendu, Jésus l’invite à le toucher pour qu’il croie. Mais à la seule vue de Jésus, Thomas croit. Et il nous offre alors la plus belle profession de foi ... du Nouveau Testament ! Il dit à Jésus: “Mon Seigneur et mon Dieu !”
 
Thomas redevient alors membre du groupe des apôtres qui ont cru car ils ont vu Jésus ressuscité. D’autres aussi verront Jésus ressuscité. Mais Jésus prononce pour nous cette béatitude: Heureux ceux/celles qui croient... SANS avoir vu! Nous sommes de ceux-là. Nous sommes l’Église du premier jour de la semaine, l’Église du dimanche qui accueille Jésus ressuscité et qui loue Dieu pour son amour, sa générosité, sa miséricorde. Nous croyons sans avoir vu. Qu’a-t-on fait pour mériter un tel cadeau ? La foi est, dit-on, un don ! Nous croyons sur la parole de ceux et de celles qui nous ont précédés. Nous croyons sur la corde sensible de nos coeurs qui nous disent la présence de Jésus, présence humble et discrète, présence pacifique et bienfaisante dans nos vies. C’est par l’intelligence du coeur que la foi arrive à notre conscience et nous éclaire. Elle nous parle, nous questionne, nous étonne. Mais toujours, elle nous pacifie. Et cette foi, cette parole de Jésus nous envoie dans le monde.
 
Nous sommes les envoyés de Jésus dans le monde, envoyés pour manifester la miséricorde infinie de ce Dieu qui nous a aimés jusqu’à perdre sa vie pour nous.
 
 
La mission que Jésus donne à son Église, avec le don de l’Esprit Saint, c’est de vivre l’amour le plus grand qui soit... l’amour-pardon. C’est ainsi que se manifeste la miséricorde de Dieu.... dans le pardon. “À qui vous remettrez ses péchés, ils seront remis.” n’est-ce pas dire: pardonnez à ceux et celles qui vous offenseront. Par vous, je leur pardonnerai, semble nous dire Jésus. Toute une mission que la nôtre. N’est-elle pas, d’ailleurs,  dans le “Notre Père” ? Pardonne-nous nos offenses comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés. 
 
Remettre les péchés, c’est remettre debout, remettre dans la dignité, remettre dans la lumière de la vie. La miséricorde, c’est le fruit de la résurrection de Jésus. Soyez miséricordieux comme votre Père est miséricordieux. Dimanche, donc, jour de fête et de joie ! Christ est ressuscité, Alléluia ! ...  Il est vraiment ressuscité ! Alléluia ! Nous sommes les disciples-missionnaires de Jésus: nous avons la joyeuse mission d’annoncer que la vie, l’amour ne passeront jamais.