Abonnez-vous pour recevoir les courriels de la Paroisse

S'abonner

Recevez les courriels de mise à jour de la Paroisse ainsi que l'homélie de l'abbé Yves Mayer à chaque semaine
Indiquez votre nom et votre adresse de courriel puis appuyez sur "S'abonner"

S'incrire à une messe

  • image

Comment donner?

  • Comment donner?

Homélie de la semaine

14e Dimanche ordinaire: 5 juillet 2020

Pour lire l'Évangile:

https://www.prionseneglise.fr/textes-du-jour/evangile/2020-07-05

 

HOMÉLIE DU 14e DIMANCHE ORDINAIRE - A -

5 juillet 2020
 
“Oui, mon joug est facile à porter, et mon fardeau, léger.”, dit Jésus.  Mais qu’est-ce qu’un joug ? Un joug, c’est ce qu’on mettait sur le cou et les épaules des bêtes pour qu’elles puissent tirer des charges. C’est une forme d’attelage qui restreint les mouvements de la bête pour qu’elle avance et tire le mieux possible. Alors un joug, ce n’est rien de bien agréable. Attribué aux personnes, c’est une contrainte pour atteindre un but. Chez les Juifs, on parlait souvent de la Torah, les commandements, comme d’un joug qu’on devait porter pour plaire à Dieu.
 
En prenant cette image, Jésus se distingue des experts de la Loi et des responsables religieux. Son joug à lui, dit-il, est “facile à porter”. Il n’entrave pas la liberté. Il n’empêche pas de se sentir libre. Le joug de Jésus, on le porte avec joie. Et le fardeau relié à ce joug, le poids que l’on doit tirer, il est léger.... léger comme le souffle de l’amour, puisqu’il est l’Amour. Alors venez à moi, dit Jésus à ceux et celles qu’on écrase avec des lois, des prescriptions, des commandements impossibles à suivre. “Je vous procurerai le repos.” Si vous prenez mon joug, c’est l’amour que vous aurez à manifester, à vivre, à faire éclore dans vos vies et celle de ceux qui vous entourent. “Venez à moi.”, et vous serez en route vers le Royaume de mon Père. Voilà ce que dit Jésus !
 
Voilà ce que Jésus annonce aux petits et aux pauvres. “Pour vivre avec mon joug et mon fardeau, vous n’avez pas besoin d’études à n’en plus finir, de connaissances savantes sur Dieu et la foi .... ouvrez simplement vos coeurs et mettez-les en oeuvre”. “Père, ce que tu as caché aux sages et aux savants, tu l’as révélé aux tout-petits.” Eux savent accueillir celui que tu as envoyé. Eux ressentent dans leur être un besoin, un besoin de salut, un besoin d’aide, un besoin de Dieu. 
 
Comme à l’époque de Jésus, nombreux sont ceux et celles qui, aujourd’hui, ploient sous des fardeaux écrasants: des familles qui ne trouvent pas de logement au lendemain du 1er juillet, des gens ouverts de coeur et d’esprit qui dans nos villes sont agressés verbalement et physiquement parce qu’ils ont affiché le sigle BLM (Back Lives Matter), des femmes et des enfants qui sont victimes de violence familiale et qui ne trouvent pas de places d’accueil dans nos villes, des personnes malades et seules qui meurent dans l’isolement et la chaleur étouffante d’une chambre de CHSLD. 
 
Oui, plusieurs personnes qui portent de lourds fardeaux n’ont pas de voix pour faire entendre leurs cris. Comment, puisque c’est notre mission, pourrions-nous être une lumière d’espoir dans leur vie ? Comment faire écho à leurs besoins dans notre communauté et porter pour eux le joug de Jésus afin que l’amour les touche et les réconforte ? L’Évangile est une bonne nouvelle .... il ne peut pas demeurer dans nos églises. L’Évangile doit sortir avec nous dans le monde pour que le monde soit touché par cette bonne nouvelle. 
 
À trente, trente-cinq personnes dans notre église de St-Médard, c’est amplement suffisant pour donner une voix à l’Évangile dans notre semaine. Un premier pas, c’est souvent juste s’informer, aller où on peut se faire instruire sur les conditions de vie des pauvres de toutes sortes. Et revenir en partageant et en disant: Savez-vous ce qu’on a découvert ? Et si ensemble, on faisait ceci ou cela ? St-Médard serait alors une communauté chrétienne missionnaire comme le Pape et nos évêques nous y invitent en ce temps de covid-19. 
 
Porter le joug de Jésus, c’est prendre au sérieux la liberté qu’il nous donne pour agir. Porter le joug de Jésus, c’est aller à la rencontre du monde avec la joie de se savoir accompagnés par l’Esprit de celui qui nous invite à la joie du ressuscité.
 
Yves Mayer
Air Force 1 Sage Low