Abonnez-vous pour recevoir les courriels de la Paroisse

S'abonner

Recevez les courriels de mise à jour de la Paroisse ainsi que l'homélie de l'abbé Yves Mayer à chaque semaine
Indiquez votre nom et votre adresse de courriel puis appuyez sur "S'abonner"

S'incrire à une messe

  • image

Comment donner?

  • Comment donner?

Homélie de la semaine

13e Dimanche ordinaire: 29 juin 2020

Pour lire l'Évangile

https://www.prionseneglise.fr/textes-du-jour/evangile/2020-06-28

HOMÉLIE DU 13E DIMANCHE ORDINAIRE: 28 JUIN 2020

1ère Phase du “déconfinement”
J’ai été agréablement surpris de lire les textes de ce dimanche.... des textes qui nous parlent et qui nous invitent à l’accueil ! Je commencerai donc par vous dire toute la joie que j’ai de vous accueillir à l’église après trois mois et demi de pause. Heureux de voir 50 personnes enfin réunies pour faire église; réunies pour être, ensemble, le Corps du Christ; réunis pour manifester physiquement notre appartenance à l’Église et, par le Christ, notre appartenance au monde. Célébrer l’eucharistie, c’est célébrer l’incarnation de Dieu parmi nous; célébrer ce Dieu qui prend notre humanité pour que nous soyons plus humains, humains à la hauteur de ce qu’il nous appelle. Et pour cela, rien de plus pertinent, de plus naturel que de se rassembler. Et c’est d’ailleurs la règle de l’Église pour l’observance du dimanche. Le dimanche, les chrétiens se rassemblent pour faire mémoire de Jésus mort et ressuscité. Rassemblement constitutif de notre être de baptisés. J’aimerais poursuivre sur cette idée, mais j’y reviendrai un autre dimanche. Retenons aujourd’hui notre joie d’être ensemble. C’est Dieu qui nous accueille !
 
Du même coup, cependant, j’éprouve beaucoup de peine que l’on ait dû inviter des paroissiens et paroissiennes à venir plus tard, une autre fois, à cause de la restriction que nous avons de n’accueillir que 50 personnes par célébration. On est déconfiné, mais pas totalement. Le coronavirus rôde toujours et nos gouvernements nous demandent d’être sur nos gardes, de respecter la distanciation sociale, de nous laver les mains souvent, de désinfecter les lieux où nous sommes passés. De porter un masque par respect et protection des autres. Aujourd’hui, on estime raisonnable qu’un groupe de 50 personnes maximum soient ensemble pour célébrer. Le risque de contagion a beaucoup baissé depuis 3.5 mois. Mais rien n’est encore acquis tant qu’on n’aura pas de vaccin efficace. Mais c’est un nouveau début et nous nous en réjouissons en rendant grâce. Oui, rendons grâce au lieu de récriminer de ce que ce ne soit pas comme avant. L’Évangile nous invite à ne pas regarder en arrière, mais en avant. C’est en “avant” que Dieu nous donne rendez-vous.
 
En votre nom, j’aimerais remercier du fond du coeur tous les bénévoles qui rendent, ce matin, l’accueil paroissial possible. Certaines paroisses n’ont pas pu se préparer à temps pour recevoir leurs paroissiens-paroissiennes à temps pour ce matin. Si vous saviez la complexité et le grand nombre des protocoles que nous devons suivre pour rendre les célébrations possibles. Ces paroisses le feront sans doute les prochains dimanches. Nous, à St-Paul et St-Médard, nous sommes chanceux de compter sur une belle équipe généreuse qui a pris à bras le corps le défi d’ouvrir l’église aujourd’hui. Comme on dit, on a dû se revirer sur un dix cents. Pas beaucoup d’avis ne nous a été donné. De fait, cette messe et celle de St-Médard qui est célébrée en même temps, seront pour les organisateurs un test pour voir comment on se débrouille dans toutes les règles sanitaires que nous voulons suivre pour vous protéger... et voir comment on fera les autres semaines.
 
On n’a pas encore décidé de célébrer deux messes le même jour, à cause de la nécessité de désinfecter toute l’église, les sièges, les espaces, les vases sacrés, les micros, les lutrins, changer les linges, les nappes, remplir les contenant de purell .... entre chaque messe. Vous voyez l’armée de bénévoles que cela demande ... Nous évaluerons donc la situation en début de semaine et nous aviserons pour l’horaire de la ou des messes de la semaine prochaine. On aura sûrement besoin d’aide pour la suite.... Pourquoi ne pas nous signifier vos disponibilités.
 
Nous devrons aussi recommencer à célébrer des funérailles, des baptêmes. Je n’ose même pas, présentement, penser aux équipes de bénévoles que cela va nous demander.... 
 
Et dans tout cela, je subirai prochainement une chirurgie de remplacement de genou. Je serai absent, après l’opération, pour 8 semaines ! Nous aurons un prêtre remplaçant, mais Jean Roland devra assumer plus de responsabilités, c’est sûr !
 
Bref, en ce dimanche de l’accueil, demandons à Dieu de nous aider à favoriser l’accueil autour de nous, dans notre paroisse, dans notre société, dans nos familles. Que l’Esprit Saint nous aide à nous convaincre qu’accueillir l’autre, le pauvre, le réfugié, le malade, celui qui est différent... c’est laisser Dieu me rejoindre à travers un visage.
 
Dieu, donc, nous invite aujourd’hui à l’accueil. Il invite chacun, chacune d’entre nous, ici présents ou participants par le truchement de YouTube, à nous ouvrir à ce mouvement si chaleureux, si sympathique, si encourageant, si porteur d’avenir qu’est le geste d’accueil. Le Christ en croix a les bras ouverts... les bras ouverts sont le signe par excellence de l’accueil. Ces bras nous disent: venez, approchez-vous, laissez-vous envelopper par ma vie donnée, ma vie pour vous. Faisons de même, soyons accueillants et bienveillants envers tous et toutes!
 
 
Yves, ptre