Abonnez-vous pour recevoir les courriels de la Paroisse

S'abonner

Recevez les courriels de mise à jour de la Paroisse ainsi que l'homélie de l'abbé Yves Mayer à chaque semaine
Indiquez votre nom et votre adresse de courriel puis appuyez sur "S'abonner"

S'incrire à une messe

  • image

Comment donner?

  • Comment donner?

Homélie de la semaine

17e Dimanche Ordinaire: 26 juillet 2020

Pour lire l'Évangile

https://www.prionseneglise.fr/textes-du-jour/evangile/2020-07-26

 

Homélie: 17e Dimanche ordinaire

26 juillet 2020
 
Oui, Jésus revient, encore aujourd’hui, sur le grand thème de l’Évangile: le Royaume des Cieux. Ce Royaume qu’il est venu révélé, mettre en oeuvre pour le salut du monde et la gloire de son Père. Le Royaume des cieux ! Un Royaume sur terre, comme il existe dans les cieux ! “Que ton règne vienne, que ta volonté soit faite sur la terre COMME au ciel.” Jésus est venu, pour ainsi dire, unir le ciel et la terre. Brancher les humains sur la vie de Dieu, cette vie que Dieu leur a déjà donnée et qu’ils ignorent, cette vie qui est restée cachée, comme le dit l’Évangile, depuis les temps anciens: cette vie cachée aux sages et aux savants mais révélée aux tout-petits grâce à Jésus.
 
Mais quel est donc ce Royaume ? Depuis trois semaines, saint Matthieu tente de nous le faire connaître en reprenant les paraboles que Jésus a imaginées pour nous éclairer. Il nous a dit, il y a deux semaines, qu’il était le semeur... qui sème la Parole du Royaume, la parole qui fait pousser le royaume comme les gerbes de blé essentielles à la vie. Le Royaume est donc une semence de vie ... dans nos vies ! Il nous a dit, la semaine dernière que le monde et les humains sont le lieu du Royaume. C’est là que pousse la semence... mais elle pousse parmi l’ivraie, au milieu de mauvaises herbes qui ne seront enlevées qu’au moment de la récolte. Patience et miséricorde nous a dit Jésus ! Le Royaume ne vient pas comme un ouragan qui détruit tout: il vient et s’insère dans la vie bonne et mauvaise comme un appel à la conversion pour un monde d’amour. Aujourd’hui, Jésus nous invite à considérer ce Royaume comme un trésor, une perle précieuse pour lesquelles il faut tout donner afin de le posséder ! Nos valeurs sont-elles agencées pour nous permettre de tout miser sur le Royaume de Dieu ?
 
Une question se pose... sommes-nous à la recherche de ce Royaume, de ce trésor ? Sommes-nous trop préoccupés par nos activités quotidiennes, nos engagements de toutes sortes pour aller à recherche de ce trésor enfoui au coeur de notre monde ? Il n’attend qu’à être dévoilé pour apporter la richesse d’une présence et d’une abondance de vie: cette richesse, c’est le Seigneur ressuscité et son amour offert à toute personne de bonne volonté. 
 
Alors, s’il est si précieux, que sommes-nous prêts à donner pour l’accueillir dans nos vies et le faire advenir dans notre monde ? Le Royaume, prenons-en conscience, il est manifesté dans chacune de nos célébrations eucharistiques où Jésus, mort et ressuscité pour nous, vient à notre rencontre. Nous célébrons l’acte qui ensemence le Royaume dans nos vies et dans le monde ... tout autant que nous nous engageons, du moins le devrions-nous, à permettre par nos paroles, nos gestes, nos valeurs, à ce que ce Royaume se manifeste dans notre société au coeur notamment de ce moment de pandémie et de bouleversements mondiaux.
 
Le royaume des cieux est comparable à un trésor enfoui qu’il faut trouver et pour lequel il faut tout donner pour y entrer. Le royaume des cieux est comparable à une perle précieuse qu’on a découverte et qui correspond à nos plus grandes aspirations, désirs, espérances. Le Royaume des cieux, c’est ce qui comble nos aspirations les plus vraies, les plus grandes, les plus essentielles. Il nous est offert ... il porte un nom: c’est Jésus ressuscité qui nous invite à le faire connaître, à le partager, à vivre de sa vie. Peut-être avons-nous encore un peu de ménage à faire dans nos échelles de valeurs, dans nos vies, dans nos projets, dans nos amours ....
 
D'après lectures, méditation et réflexion
 
Yves Mayer, ptre