Abonnez-vous pour recevoir les courriels de la Paroisse

S'abonner

Recevez les courriels de mise à jour de la Paroisse ainsi que l'homélie de l'abbé Yves Mayer à chaque semaine
Indiquez votre nom et votre adresse de courriel puis appuyez sur "S'abonner"

S'incrire à une messe

  • image

Comment donner?

  • Comment donner?

ASCENSION DU SEIGNEUR: 24 mai 2020

Pour lire l'Évangile:

https://www.prionseneglise.fr/textes-du-jour/evangile/2020-05-24

ASCENSION DU SEIGNEUR:  24 mai 2020

Je trouve qu’il y a, dans l'Ascension, une preuve extraordinaire de la délicatesse et de l'amour de Dieu pour nous. L'Ascension c'est la confiance de Dieu manifestée en acte, sa confiance envers nous, les humains. Pour l’illustrer, je vous propose ce petit récit.
 
Un père (ou une mère) avait un petit bébé de 10 mois. Le petit s'essayait à marcher. Il s'agrippait aux mains de son père (sa mère) et réussissait à avancer, tout chancelant. L'équilibre était fragile, mais il ne lui manquait plus grand chose. Un jour, le père (la mère) s'est dégagé les mains et s'est reculé-e de quelques pas. Surpris, l'enfant a cru que son père (sa mère) le laissait tomber. Puis, il s'est élancé, tout seul jusque dans les bras tendus de son parent, trois pas plus loin. Ce jour-là le bébé, plein de confiance, est devenu un enfant.
C'est peut-être un peu ça, l'Ascension... Jésus se retire d'un pas pour nous permettre de nous élancer.
 
"Allez, dit-il à ses amis. De toutes les nations faites des disciples." Mais il ne s'agit pas ici d'aller coloniser le monde. Il s'agit d'aller de par le monde pour inviter les hommes et les femmes à une nouvelle relation. Il s'agit de les inviter à vivre en frères et en soeurs, vivre en enfants de Dieu. Il s'agit de travailler pour que les relations sociales deviennent des relations entre des personnes et non des numéros; que l'humain prime sur l'argent et l'économie. Nous avons eu de beaux exemples de ceci, ces dernières semaines: de courageux préposés aux malades dans des CHSLD qui prenaient courageusement soin des aînés abandonnés dans leur chambre. “Je faisais comme si c’était ma mère” disait l’une d’elle. 
 
"Baptisez-les, dit Jésus, au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit." C'est à dire, donnez-leur naissance. Faites-les naître non seulement au monde, mais aussi à leur coeur, et le vrai battement de leur coeur, c'est Jésus lui-même. Il s'agit d'aimer comme on n'a jamais aimé. Baptisez-les ... dans les grandes eaux de la charité. L’eau du baptême, c’est notre témoignage ! L’eau du baptême, c’est notre empathie, notre compassion envers les plus petits.
 
"Apprenez-leur, dit encore Jésus..." C'est à dire, ouvrez-leur l'intelligence de la foi. Le chrétien ne va pas à Dieu les yeux fermés. Le chrétien ne peut pas se contenter de ce qu'il a appris dans le petit catéchisme. Nous ne vivons pas seulement avec ce que nous savons, mais aussi avec ce que nous devenons. Les commandements, il ne faut pas seulement les garder en mémoire, il faut en vivre.
 
En 2020, le récit de l'Ascension est toujours d'actualité. Jésus nous dit, je suis avec vous tous les jours jusqu'à la fin du monde. Il est là, un pas devant, il nous tend les mains pour que, comme le bébé, nous nous élancions dans la vie, la vie de disciples, la vie de fraternité, la vie d’amour et de respect. Il nous tend les bras.... quelle autre assurance pourrait nous donner plus ? Alors, nous devons faire un pas de plus, un pas dans la confiance. 
 
Voilà des pas que nous avons à faire. Voilà où Jésus nous attend en nous tendant les mains pour nous rassurer, nous remettre en équilibre. Jésus est monté au ciel, mais c'est ici-bas qu'il s'est fixé, c'est chez-nous qu'on peut le voir parmi ses frères et ses soeurs de la terre.
 
Célébrons donc l'Ascension en prenant conscience que c'est la fête de la confiance de Dieu en chacun-chacune de nous.
 
Réflexion inspirée de lectures diverses et de méditation.
 
Yves