Abonnez-vous pour recevoir les courriels de la Paroisse

S'abonner

Recevez les courriels de mise à jour de la Paroisse ainsi que l'homélie de l'abbé Yves Mayer à chaque semaine
Indiquez votre nom et votre adresse de courriel puis appuyez sur "S'abonner"

S'incrire à une messe

  • image

Comment donner?

  • Comment donner?

Jour de l'An 2021

                                  JOUR DE L’AN

                                             2021

 

Commencer une nouvelle année, c’est un double mouvement: d’abord, c’est dire bye-bye à l’année 2020 et c’est ensuite souhaiter ou appréhender les douze prochains mois qui s’annoncent.

 

Dire bye-bye à 2020... 2020 a été, à plusieurs égards, une année difficile pour la majorité d’entre nous. Confinement obligatoire qui nous a isolés de ceux qu’on aime; angoisse d’attraper ce fameux virus; nuits blanches à se demander comment boucler les fins de mois sans salaire, ou comment payer toutes les dettes de fonctionnement d’une entreprise au bord de la faillite; impossibilité d’accompagner un parent qui mourra finalement seul et négligé; difficulté de vivre un deuil et organiser les rites funéraires pour un proche alors qu’on ne peut se rassembler qu’à raison de 25 personnes .... Annuler les vacances et les voyages planifiés et espérés depuis si longtemps. Sans parler du nombre effarant de personnes qui se sont laissées séduire par les théories du complot et la désinformation. EX.: Le coronavirus est le résultat de la technologie 5G... les pédopohiles et les homosexuels veulent détruire la démocratie en Amérique... Les élections américaines ont été volées par les communistes... Les Francs-maçons ont infiltré l’Église et le Vatican et veulent la détruire.... 2020, une année à plusieurs égards négatives.

 

Mais 2020 a été aussi une année de créativité, de croissance, de découvertes. Tout d’abord, la chance qu’on a, au Canada et au Québec, d’avoir des gouvernements qui ont choisi de protéger la population avant d’assurer le roulement de l’économie. Oh, il y a bien eu des erreurs, mais dans l’ensemble, je pense qu’on doit se réjouir de ce qu’ils ont fait. On a mis sur pied de nouveaux moyens de communication qui nous ont permis de voir et de parler à ceux qu’on ne pouvait pas rencontrer. Sur internet avec des plates-formes comme ZOOM, des rencontres familiales ont eu lieu, des réunions d’affaires ont permis la mise en oeuvre de projets, des catéchèses ont eu lieu dans nos paroisses pour nourrir la foi et la croissance spirituelle des jeunes et des adultes. Grâce aux dons en ligne, nos paroisses ont réussi à garder un peu la tête au-dessus de l’eau, des organismes sociaux ont pu venir en aide à des nombres grandissants de personnes dans le besoin.... L’électronique s’est avérée d’une aide substantielle en ce temps de pandémie ! Et finalement, un progrès scientifique énorme, grâce à des milliards de dollars, il faut bien le dire, on a développé des vaccins en un temps record ! L’avenir peut donc s’ouvrir sur une lumière accessible dans quelques mois.

 

Dire bye-bye à 2020, c’est donc comme se débarrasser de quelque chose de négatif mais c’est aussi, reconnaître et rendre grâce pour ce qui a germé de beau et de grand durant cette année. C’est dans l’obscurité que la lumière se distingue. Et notre foi nous enseigne que c’est dans la peine et la souffrance que la tendresse et la sollicitude de Dieu nous rejoint. Faisons tous et chacun personnellement un retour sur les côtés positifs de 2020 et demandons-nous s’il n’y a pas là, des traces du passage de Dieu dans notre monde. Dieu, nous le savons veut nous aider, mais pas sans notre participation.

 

Accueillir 2021 ... Qu’est-ce qu’on pourrait se souhaiter ? Avec quels mots, quels souhaits voulons-nous bénir ceux et celles que nous aimons. Car c’est de bénédiction que Dieu nous parle aujourd’hui. Bénir, c’est dire du bien de quelqu’un, lui souhaiter la vie le plus entière, la plus heureuse. C’est sûr qu’on va tous se souhaiter la santé ! Mais cela voudrait-il dire que ceux qui sont ou qui vont tomber malades sont voués au malheur ! Pensez-y.... combien de fois avons-nous été frappés par le bonheur qui émane d’une personne malade ou handicapée ? Le bonheur peut se frayer un chemin dans la maladie et la souffrance. Alors que souhaiter pour 2021 ? Sans doute des tas de petites joies.... voir et pouvoir embrasser nos petits enfants. Pouvoir se réunir pour partager la peine suite au décès un proche. Respirer mieux sans porter de masque....

 

         A vous la parole .....

 

         Que 2021 soit meilleure et porteuse encore de la présence de notre Dieu qui nous rejoint sur les traces de Jésus, son Fils.

 

Yves